Présentation

Présentation

L’association des jeunes chercheurs du Cellam, qui se prénomme « Ad hoc », a repris de l’activité depuis octobre 2010.
Elle accueille tous les jeunes chercheurs rattachés à l’équipe de recherche du Cellam, qu’ils soient étudiants en Master, doctorants ou bien jeunes docteurs, avec une adhésion d’un montant de 5E par an.

Ses objectifs se déclinent selon trois préoccupations majeures :
- Le besoin de créer un environnement d’échange pour que les doctorants se sentent moins isolés,
- Un cadre de travail en commun pour organiser une réflexion scientifique qui peut être interdisciplinaire,
- Un organisme de référence pour accompagner le jeune chercheur dans les démarches administratives auxquelles il sera confronté.

Pour répondre à ces attentes, nous avons envisagé différents types d’activités :
- Une plateforme d’échange en ligne,
- Une possibilité de publier en ligne certains de leur travaux (dans les rubriques « Fiches de lecture » et « La parole est à… », ainsi que dans les rubriques « colloques et journées d’études »),
- Un support d’expression sur divers sujets liés à leurs préoccupations de jeunes chercheurs.

La mise en place d’activités de recherche de type :
- Journée des doctorants,
- Ateliers de travail thématiques mensuels :
Les ateliers de travail sont à mettre en place selon les envies des participants et sur une thématique précise. Ils permettent d’organiser un travail de groupe, des lectures communes, une dynamique de travail sur des recherches communes.
Ces ateliers sont à organiser selon un protocole établi consistant à rassembler les ouvrages se rapportant au thème choisi, constituer une fiche de lecture pour chaque ouvrage collecté, dégagé un bilan final rédigé visant à exposer l’avancée sur le sujet choisi, et enfin mettre en forme une bibliographie sélective. Il est nécessaire de suivre ce protocole qui apparaîtra sur le site de l’association. Il serait également intéressant de pouvoir présenter ce travail oralement lors de séances à définir.
À terme cette manière de travailler peut être l’amorce pour l’organisation de journées d’études.
- Création d’une revue de littérature en ligne :
La création de la revue en ligne sur le site de l’Association est à penser (Aurélien Bécue, Jeanne-Marie Cam, Romain Courapied, Jeanne Vauloup, se portent volontaires). Elle prendra la forme d’une publication d’articles scientifiques regroupés autour d’un sujet par numéro. À chaque numéro un comité scientifique sera constitué pour la gestion de l’appel à communication, de la sélection des articles, etc.
- Organisation de café littéraire/café Philo :
L’organisation de rencontres avec des personnes liées à la littérature en général (auteurs, éditeurs, cinéastes, directeurs de centres culturels, comédiens…) dans un lieu convivial sera l’occasion d’échanger de manière plus détendue sur des préoccupations plus globales concernant l’univers de la littérature.

L’accompagnement du jeune chercheur s’effectuera de manière suivante :
- Réunions-conférences sur des thématiques administratives et/ou techniques :
Constatant un manque ou une difficulté d’accès aux informations administratives et techniques, l’organisation de communications sur des points précis semble judicieuse. Les idées à l’ordre du jour concernent des séances sur le financement de thèses et les expériences personnelles des doctorants (aux alentour de novembre), sur le fonctionnement des crédits de thèse, ou encore sur la connaissance de la norme typographique pour les rédactions de mémoires et thèses (mai/juin). Dans tous les cas ces réunions donneront lieu à des parutions sous forme de guides pratiques.
Des réunions ponctuelles permettant au jeune chercheur devant participer à une journée d’étude ou bien à un colloque de présenter son intervention aux membres de l’association et ainsi de bénéficier de leurs commentaires.

Tous ces projets ne concernent pas forcément tous les membres de l’association qui pourront se répartir sur les activités qui les intéressent et s’investir à différents degrés selon leurs envies et leur disponibilité.

L’association envisage également l’organisation d’activités en partenariat avec d’autres associations ou groupes de recherche dans le but d’échanger et d’enrichir la réflexion de chacun.