Poétique historique et comparée

L’axe 1 « Poétique historique et comparée » est structuré autour essentiellement des projets et programmes portés par le Groupe Φ (Groupe de recherche en poétique historique et comparée), dont Emmanuel Bouju est responsable. On verra ci-dessous leur déclinaison en programme directeur et programmes associés.

L’axe 1 comporte également le Projet PHLIT et le programme du laboratoire de jeunes chercheurs ALEF.

La recherche menée par ces composantes est d’abord d’ordre théorique et méthodologique : elle relève en son principe de la mise à l’épreuve des méthodes et des concepts de la recherche actuelle en poétique, en esthétique et en éthique de la littérature, au regard de la multiplicité et l’historicité des formes littéraires et artistiques qu’abordent les programmes du Groupe phi et le programme Photographie littéraire. L’articulation entre les composantes concernées repose sur la proximité des questionnements, la complémentarité des moyens et la mutualisation partielle des partenariats internationaux :

  • Le parti-pris de transdisciplinarité du Groupe phi et du programme qui associe littérature et photographie leur permet de porter l’accent sur l’examen critique, à partir d’exemples historiquement situés, des modèles et des lexiques proposés par les disciplines de la recherche littéraire et esthétique.

  • La réflexion sur la modélisation du fait littéraire et l’interrogation sur les axiologies esthétiques constituent les objets principaux des travaux menés par les composantes de l’axe au cours de la période concernée.

  • La participation de chacune des composantes à l’axe transversal Arts et littératures permet de conjoindre leurs efforts en ce domaine.

  • Une politique d’association de chaque composante à des groupes ou des chercheurs extérieurs au CELLAM permet l’ouverture de l’axe sur l’extérieur, au plan national et international – en particulier à travers la collaboration prévue, pour deux des composantes, avec l’Université du Québec à Montréal.